Daniel BOUGNOUX, Université Grenoble Alpes, France

Jean-Patrick CONNERADE, Imperial College London, UK

Catherine LISAK, Université Bordeaux Montaigne, France

Christine RAVAT-FARENC, Université Sorbonne Nouvelle –  Paris 3, France

Lamberto TASSINARI, Université de montréal, Canada

Michel Vaïs, Critique,  Association Internationale des Critiques de Théâtre

Français :

Est-il possible que la question de l’identité de Shakespeare déborde le cadre strictement littéraire pour devenir une interrogation politique aux implications sociologiquement profondes ? C’est possible et souhaitable, car la fabrication du grand écrivain national a été la préoccupation primordiale du pouvoir étatique en Europe entre les 17e et 19e siècles. Si l’Angleterre a été précédée dans cette démarche par la France et l’Espagne, elle a toutefois réussi, avec Shakespeare, à accomplir la fabrication du plus grand et puissant mythe national moderne. Aujourd’hui, décentrer le mythe de Stratford vers l’Europe revient à transformer un dogme colonisateur en un extraordinaire outil de libération culturelle. Nous toucherons à tous les aspects importants de cette étonnante mythologie, mais il ne s’agira que d’un début.

English :

Is it possible that the question of Shakespeare’s identity goes beyond the sphere of   literature strictly speaking, to become a political inquiry with far-reaching sociological consequences? It is indeed possible and desirable, because the construction of a great national author was one of the foremost concerns of State powers in Europe  between the 17th and 19th centuries. Although France and Spain were ahead of England in this undertaking, thanks to Shakespeare, the latter succeeded in constructing the greatest and most powerful national myth of the modern era. Today, decentring the myth, shifting it from Stratford towards Europe, is tantamount to transforming colonial dogma into a formidable tool of cultural liberation. Our discussion will concern all the important aspects of this remarkable mythology, but this will be only a beginning.                                                                 

Participants :

Michel VAÏS
Modérateur
Association Internationale des critiques, Canada

En savoir plus

Daniel BOUGNOUX
Université Grenoble Alpes, France

Les conditions essentielles à la création de l’œuvre shakespearienne

En savoir plus

Jean-Patrick CONNERADE
Imperial College London, UK

L’Europe scientifique de Florio et de Shakespeare – une preuve de plus s’il en fallait une.

En savoir plus

The scientific Europe of Florio and of Shakespeare – yet further proof if any be needed.

Read more

Catherine LISAK
Université Bordeaux Montaigne, France

Listening (to) Shakespeare

Read more

Christine RAVAT-FARENC
Université Sorbonne Nouvelle –  Paris 3, France

L’anglais transculturel de Shakespeare et l’avantage des acteurs de culture latine

En savoir plus

Lamberto TASSINARI
Montréal, Canada

Shakespeare et Florio, un rapport refoulé

En savoir plus

On Shakespeare and Florio : Eyes Wide Shut

Read more